Finding Symmetry

AVA-AMG DOLL-work in progress (54)

Hello to you all! Although I have the pleasure to realize my BJD dolls, in polymer clay, one thing is for sure, I have some difficulty to realize doll pieces with good symmetry. Some of you might say that it is a matter of time and practice and you would be right to say it.

But sometimes, although I am patient, my patience has its limits… spending a week to shape a pair of legs and subsequently, to do it all over again because nothing works! During the creation of Ava, I failed to follow the technical drawing that I worked so hard to develop.

At the end of the realisation of her head, chest and torso (which I found a bit too long and skinny for my taste), I was close to being short of polymer clay… and this rarely happens to me! Determined to finish with this famous pair of legs, I decided to model them in one shot and without articulated balls (knees). In my humble opinion, it was the only way to make the legs symmetrical.


Allo à vous tous! Bien que j’aie du plaisir à réaliser mes poupées BJD, en pâte de polymère, une chose est certaine, j’éprouve certaines difficultés à réaliser des pièces avec une bonne symétrie. Quelques-uns d’entre vous me diront que c’est une simple question de temps et de pratique et vous aurez raison de le dire.

Mais parfois, bien que je sois patiente, ma patience a ses limites…passer une semaine à modeler une paire de jambe et par la suite, tout recommencer parce que rien ne va! Lors de la création de Ava, je n’ai pas respecté le dessin technique que j’ai eu tant de mal à élaborer.

A la fin de la réalisation de sa tête, de son buste et de son torse (un peu trop long et maigre à mon goût), j’étais presque à cour de pâte de polymère…et cela m’arrive peu souvent! Déterminée à en finir avec cette fameuse paire de jambes, j’ai décidé de les modeler d’un trait, C’est-à-dire sans boules articulées (genoux). A mon humble avis, c’était mon seul moyen de réaliser des jambes quasis symétriques.

More photos of Ava

AMG DOLL-AVA (9)

Hi everyone! On my last post I showed photos of my newest doll Ava, but I wasn’t please with them and didn’t do justice to her. So tonight, I will be catching up with better pictures. Thank you for watching!

Salut tout le monde ! Sur mon dernier post, j’ai montré les photos de ma nouvelle poupée Ava, mais je n’étais pas satisfaite avec ces photos et sans compter qu’elles ne lui rendent pas justice. Alors ce soir, je me rattrape avec de meilleures photos. Merci de visionner!

Ava…face sculpt

AVA-AMG DOLL-work in progress (48)

This is Ava and it bodes well, although I would have preferred to shape her head during the day light. But for lack of time, do to my day job, I didn’t have the choice to complete her head at night. Each time, it’s the same story: I turned on my lamps to the max in order to realize and develop all of the details. With Ava, I wanted to create an exotic face with a natural and flawless complexion.

Voici Ava et cela augure bien, quoique j’aurais préférée modeler sa tête le jour. Mais faute de temps, du à mon quart de travail de jour, je n’ai pas eu le choix de réaliser sa tête le soir. À chaque fois, c’est la même histoire : j’allume au  maximum tous mes lampes afin de réaliser et de finaliser les détails. Avec Ava, je voulais créer un visage exotique avec un teint impeccable et naturel.

Bust & torso

AVA-AMG DOLL-work in progress (38)

Hello and I hope you did have a great Black Friday! Here in Montreal, it’s delirious and I’m exhausted: I couldn’t wait for this week to end! So tonight, I will only be showing to you Ava’s bust and torso in day light. Thank you for watching!

Bonjour et j’espère que vous aviez eu bon un vendredi fou! Ici à Montréal, c’est le délire et je suis épuisée : j’avais hâte que cette semaine finisse! Alors ce soir, je vais seulement vous montrer le buste et le torse de Ava a la lumière du jour. Merci de regarder!

Ava! Her work in progress

AVA-AMG DOLL-work in progress (35)

Hello! In tonight’s post, I present to you the work in progress of Ava, my newest beauty! Ava is a continuation of my technical progression in the world of BJD dolls (Ball Jointed Doll). But, this time, I wanted her to be slightly larger and more athletic, and for that, I had to cheat during the design of the torso. So, with the help of images and photos, Ava will have a long and slender torso. Besides, the head and the hands, the torso is one of the body parts that is the most crucial to sculpt, since it is has a major part in the final outcome of the aesthetics of the doll. I will come back to you in a few days, with more details on the work in progress of Ava. See you soon!

Allô! Pour la publication de ce soir, Je vous présente ce soir le travail en progression d’Ava, ma toute nouvelle beauté! Ava est une continuité de ma progression technique dans le monde de la poupée BJD (Ball Jointed Doll). Mais, cette fois-ci, je voulais une poupée légèrement plus grande et plus athlétique et pour cela, j’ai dû tricher lors de la conception du torse. Donc, avec l’aide d’image et de photos, Ava aura un torse long et élancé. En dehors, de la tête et des mains, le torse est une des parties du corps les plus crucial à sculpter, puisque qu’il est un élément majeur du résultat final de l’esthétisme de la poupée. Je vous reviendrai, dans quelques jours, avec d’autres détails sur le travail en progression d’Ava. A bientôt!

A new doll on the way!

AVA-AMG DOLL-work in progress (27)

Good Sunday to you all! There’s a new doll on the way my friends and I have been working on her since two months. She is a continuation of my previous work with handmade & ooak BJD (Ball Jointed Dolls). In the up coming days, I will show more details of her. Stay tuned!

Bon dimanche à tous! Depuis les deux derniers mois, je travaille sure une nouvelle poupée et elle sera bientôt dévoilée. Elle est une continuité de mon travail précédant avec les poupées articulées et uniques fait main (BJD). Au cours des prochains jours, je vous dévoilerai plus de détail sur elle. Restez au courant!

What about Barbie?

Good evening to you all! I hope you have enjoyed my posts on the history of dolls. I liked reading about the universe of dolls, which allowed me to better position myself as a doll artist. At the end of this post, you will find some references at the end of the page for those who are interested. However, I believe that many of you might be a little disappointed, in the fact, that I did not talk enough about the famous Barbie doll. In fact, I had no intention of talking about her in my posts. I wanted to give more space to talented independent artists and innovative companies of the present, but also of the past and to generally explain the history of dolls. On the other hand, it would be shameful not to admit that the history of Barbie’s in terms of numbers are impressive and it is on this note that I will talk about her.

The little story of Barbie

Whether we like to admit it or not, Barbie was born from a copy of the German doll, Bild Lilli. This doll was created in the early 1950s and was presented at a fair in Munich. After the departure of their associate, Mr. Mattson, the Handler couple, Elliot “the creative” and Ruth “the commercial”, quickly impose Mattel as the #1 toymaker leader in the United States, but also abroad.

At that time, Ruth toured Europe looking for ideas and contracts. It is said that on a trip to Germany that she discovered in 1955 a very popular cartoon character: Lilli. This Lilli was designed initially as a character by the German daily Bild Zeitung and became a doll for adults. It is said that when she saw her daughter playing with cardboard figurines which she dressed, that Ruth Handler had the idea of creating a three-dimensional doll in which girls could projected themselves: a doll with real clothing and accessories. Her fine and slender silhouette was developed by the famous designer Jack Ryan.

Barbie in numbers

-According to the Chicago Tribune, it is estimated that there are in the United States more than 100,000 serious Barbie doll collectors.

-45% of them annually spend $ 1000 for their dolls

-85% are women in their 40s.

-Each collector has on average 20 Barbie dolls.

-¾ of them see it, as an excellent source of investment, especially when it comes to vintage dolls for the period (1959-1970).

-Mattel has said to have sold 650 million dolls worldwide since 1959

Haute Doll Magazine
Doll Magazine
Antique Doll Magazine
Doll Collector Magazine
The Complete Unauthorized Guide to Vintage Barbie Dolls® & Fashions
Madame Alexander Collector’s Dolls Price Guide #34
Madame Alexander Dolls: An American Legend

Bonsoir à tous! J’espère que vous avez appréciez mes posts sur l’histoire de la poupée. J’ai bien aimé mes lectures sur l’univers de la poupée, ce qui m’a permis de mieux me positionner en tant qu’artiste en poupée. À la fin de ce post, certaines références se retrouveront en bas de page pour ceux et celles que cela intéresse. Toutefois, je crois que plusieurs d’entre vous sont peut-être un peu déçu, au fait que je n’ai pas suffisamment parlé de la célèbre poupée Barbie. En effet, je n’avais pas l’intention de parler d’elle dans mes posts. Je voulais donner plus de place aux talentueux artistes indépendants et aux compagnies innovatrices du présent, mais aussi du passé et d’expliquer de façon générale l’histoire de la poupée. Par contre, il serait honteux de ne pas admettre que l’histoire de Barbie, en matière de chiffre est impressionnante et c’est sur cette note que je parlerai d’elle.

Petite histoire de Barbie

Qu’on veuille se l’admettre ou non, Barbie est née d’une copie de la poupée allemande, Bild Lilli. Cette poupée a été créée au début des années 1950 et présentée à une foire de Munich.  C’est après le départ de leur associé, M. Mattson que le couple Handler, Elliot le créatif et Ruth la commerciale, impose rapidement Mattel comme fabricant de jouets réputé aux États-Unis, mais aussi à l’étranger.

À cette époque, Ruth parcourt l’Europe à la recherche d’idées et de contrats. On raconte que c’est lors d’un voyage en Allemagne qu’elle découvre en 1955 un personnage de bande dessinée très populaire : Lilli. Cette Lilli est conçue au départ comme un personnage par le quotidien allemand Bild Zeitung et devint une poupée pour adultes. C’est en voyant jouer sa fille avec des figurines de carton qu’elle habillait que Ruth Handler aurait eu l’idée de créer une poupée en trois dimensions dans laquelle la petite fille pourrait se projeter : une poupée mannequin avec de vrais vêtements et accessoires. Sa silhouette fine et élancée a été élaboré par le célèbre concepteur Jack Ryan.

Barbie en chiffre

Selon le Chicago Tribune[1], on estime qu’il existe aux États-Unis plus de 100 000 collectionneurs sérieux en poupée Barbie.

  • 45% d’entre eux dépensent annuellement 1000$ pour leurs poupées
  • 85% sont des femmes dans la quarantaine.
  • Chaque collectionneur possède en moyenne 20 poupées Barbie.
  • Le ¾ d’entre eux y voient, une excellente source d’investissement, surtout lorsque il s’agit de poupées vintages et d’époque (1959 à 1970).
  • Mattel déclare avoir vendu 650 millions de poupées dans le monde depuis 1959

[1] Chicago Tribune du 14 juillet 2008.

Haute Doll Magazine
Doll Magazine
Antique Doll Magazine
Doll Collector Magazine
The Complete Unauthorized Guide to Vintage Barbie Dolls® & Fashions
Madame Alexander Collector’s Dolls Price Guide #34
Madame Alexander Dolls: An American Legend

Dolls created by artists part 3

Doll #1-Delilah by Van Craig, Doll #2-Red Ridinghood by Jamie Williamson , Doll #3-Carnivale by Nancy Wiley
*All pictures are from The Doll by Contemporary Artists by Krystyna Poray Goddu & Wendy Lavitt

Hello! Here is the final part of Dolls created by artists. The main cause that pushed women to create their dolls and to persevere were endless. First of all, there was the two World Wars, which transformed the doll industry. During these two wars, several women and girls lost their pretty dolls. The World War II generation is limited in dolls and choice. Germany had to be rebuilt, basic needs, including first materials had to be streamlined for survival. Some mothers, faced with the desolation of their children, were quite creative, in making dolls for them with a primitive appearance. After the war, life resumed its course and a new economic era began. This confidence in the future brings Käthe Kruse to create her own company.

Several women in the post-war period preserved the nostalgia of their childhood dolls and a new movement appeared, the world of doll collecting. Dolls of the pre-war demand was so strong that several new companies were created. The Germans developed moulds and copies of old dolls for collectors wishing to reproduce their own doll.

Along with this new artistic reality, a new form of doll was born, the fairy and fantastic dolls: fairies, witches, elves, dwarfs, princesses, goddesses, …The excitement that reigns during the 1950s, gives hope and encourages more to join this new current. Many women see it as a way to create, but also to express their dreams, desires and hopes.  Although the road was long and arduous, it is with passion, perseverance and hard work, that many around the world, particularly European and American women were interested in carrying out and producing their own dolls and making a career.

A few years after the second world war, a very important movement was born, the birth of the doll associations. The UFDC (United Federation of Doll Clubs), was one of the first associations in the United States. It’s first mission was to preserve the history and richness of dolls regardless of their origins. In 1963, it was the turn of NIADA (National Institute of American Doll Artist) to set up an association which would help out all the doll artisans from around the planet. The goal is to promote and bring together the creations of unique dolls made by artists.

During the 1960s, 70s and 80s, Germany had one of the largest schools in the manufacturing and marketing of artist Dolls. Several courses, seminars, fairs, exhibitions and conventions emerged and allowed several craftsmen to inform the general public of their work, success, experiences and the same day to day challenges that they faced.

The end!

*All pictures are from The Doll by Contemporary Artists by Krystyna Poray Goddu & Wendy Lavitt

Allô! Voici la dernière partie des Poupées créées par des Artistes. Les causes principales qui poussèrent les femmes à créer leurs poupées et à persévérer sont multiples. Premièrement, il y eu les deux guerres mondiales, ce qui bouscula l’industrie de la poupée. Lors de ces deux guerres, plusieurs femmes et fillettes perdent leurs jolies poupées. La génération de la deuxième guerre mondiale est limitée en matière de poupée et de choix. Le pays, l’Allemagne, devait-être reconstruit, les demandes de base, dont les matières premières devaient-être rationalisées pour la survie. Quelques mères de famille, devant cette désolation de leurs enfants furent assez créatives pour leurs créer des poupées aux allures primitives. Après la guerre, la vie repris son cours et un nouvel air économique commençait. Cette confiance vers l’avenir amène Kathë Kruse à créer sa propre compagnie.

Plusieurs femmes de l’après-guerre conservèrent la nostalgie de leur poupée d’enfance et un nouveau mouvement fait son apparition, celui du monde des collectionneurs. La demande des poupées de l’avant-guerre était si forte que plusieurs nouvelles compagnies voient le jour. L’Allemagne développa des moules et des copies d’anciennes poupées pour les collectionneurs désirant reproduire leur propre poupée.

Parallèlement à cette nouvelle réalité artistique, une nouvelle forme de poupée voit le jour, celle des poupées féériques et fantastiques : fées, sorcières, elfes, nains, princesses, divinités, etc.  La fébrilité qui règne au cours des années cinquante, donne espoirs et incite plusieurs à se joindre à ce nouveau courant. Plusieurs femmes y voient une façon de créer, mais aussi d’exprimer leurs rêves, leurs désirs et leurs espoirs.  Bien que la route fût longue et ardue, c’est avec passion, persévérance et acharnement que plusieurs femmes à travers le monde et plus particulièrement européennes et américaines furent intéressées à réaliser et produire leur propres poupée et en faire carrière.

Quelques années après la deuxième guerre mondiale, un mouvement très important voit le jour, la naissance des associations de poupée. L’UFDC (United Federation of Doll Clubs), fut l’une des toutes premières associations de poupée aux États-Unis. Sa mission première était de préserver l’histoire et la richesse des poupées peut importes leurs origines. En 1963, ce fut le tour de NIADA (National Institute of American Doll Artist) de mettre sur pied une association qui viendrait en aide à tous les artisans en poupée à travers la planète. Le but premier est de faire la promotion et de rassembler les créations d’artistes en poupée unique.

Au cours des années 60, 70 et 80 l’Allemagne fut l’une des plus grandes écoles dans la fabrication et la promotion de poupée d’artiste. Plusieurs cours, séminaires, salons, expositions et conventions voient le jour et permettent à plusieurs artisans d’informer le grand public de leur travail, de leurs succès, leurs expériences et mêmes des défis qu’ils doivent faire face à tous les jours.

La conclusion!

Dolls created by artists part 2

DSC05286

The history of the artist doll

The history of the artist doll is not that long. In fact, it is less than 120 years old. The term ‘artist in dolls’, was introduced at the beginning of the 20th century and does not refer to the toy doll. Its use was just not a simple image of a toy, but a mode of expression.

It was in Germany, the bastion of the industrialization of toy doll making, that the artist’s doll came to life towards the end of the 19th century and early 20th century. The reasons for this phenomenon happening while several exhibitions and universal competitions made their arrivals in Europe and the United States. In 1908, *the Tietz Department store, from Munich, offers the idea of launching a Department reserved only to the artist’s doll. The objective of this store was to increase the demands for art dolls and new ideas. To pique the potential interest of buyers from the industry, the store asked several artists to make their own dolls. These dolls were exposed as a showcase for the establishment.  The only criteria was to produce a doll with a childish appearance. Several artists, such as Marion Kaulitz reported success and several dolls caused a new sensation.

However, it will take the exposure of the Tietz second store and, this time, in the city of Berlin. During the event, an artist stood out and made the happiness of the critics and buyers, this artist was known as Käthe Kruse. Her design idea was closer to a child’s toy doll. There were many artists at that time making dolls for children with valued clothing and unfortunately became simple decorative elements.  So, for these reasons, these dolls were not intended for children and lost in value. As a result, several doll artists were not able to provide for their own needs and work and their creations were quickly forgotten.

Other than Käthe Kruse, Marion Kaulitz and Lotte Pritzel were also famous. With the success of the artist dolls, a new hobby was born, a doll gathering. This new hobby, mainly reserved for middle-class women, encourages the public to make their own doll. This hobby was their past time and brought them a certain income. According to the press of the time, their dolls were called “amateur”. Many saw it as a threat to the doll industry, an industry that was strictly reserved for men, mainly sculptors. *

To be continued soon…

Photo #1 Berta by Mary Ellen Frank
Photo #2 The Courtesan by Dan Fletcher
Photo #3 Turtle Shaman by Micheal Langton
*All pictures are from The Doll by Contemporary Artists by Krystyna Poray Goddu & Wendy Lavitt
*Credits & more details on Hildegard Gunzel book

L’Histoire de la poupée d’artiste

L’histoire de la poupée d’artiste ne date pas de si loin. En fait, elle a moins de 120 ans. Le terme « artiste en poupées », a été introduit au début du 20e siècle qui ne fait aucunement allusion à la poupée jouet. Son utilisation n’était qu’une simple image de jouet, mais un mode d’expression.

C’est en Allemagne, bastion de l’industrialisation de la poupée jouet, que la poupée d’artiste voit le jour vers la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Les raisons de ce phénomène arrivent alors que plusieurs expositions et concours universels font leurs arrivées en Europe et aux États-Unis. *En 1908, le grand magasin Tietz, de la ville de Munich, propose l’idée de lancer un département réservé uniquement à la poupée d’artiste. L’objectif de ce grand magasin est d’augmenter la demande pour les poupées d’art et aux nouvelles idées. Pour piquer l’intérêt des acheteurs potentiels de l’industrie, le magasin demande à plusieurs artistes de réaliser leurs propres poupées. Ces poupées étaient exposées à titre de vitrine pour l’établissement.  Le seul règlement était de produire une poupée aux allures enfantines. Plusieurs artistes, dont Marion Kaulitz, rapporte un franc succès et plusieurs poupées causèrent une vraie sensation nouvelle.

Toutefois, *il faudra attendre l’exposition du second magasin Tietz, cette fois-ci dans la ville de Berlin. Lors de l’événement, une artiste se démarque et fait le bonheur de la critique et des acheteurs, cette artiste se nomme Kathe Kruse. Son idée de conception fut plus près de la poupée jouet pour enfant. Nombreux sont les artistes de l’époque fabriquant des poupées pour enfants aux vêtements précieux et qui malheureusement ne devenaient que de simples éléments décoratifs.  Donc, pour ces raisons, ces poupées n’étaient pas destinées aux enfants et perdaient en valeur. Pour conséquence, plusieurs artistes en poupée n’ont pu subvenir à leurs besoins et le travail et ainsi que leurs créations furent aussi vite oubliées.

Autre que Kathë Kruse, Marion Kaulitz et Lotte Pritzel furent tout aussi célèbre. Avec le succès des poupées d’artiste un nouveau passe-temps voit le jour, celui de la poupée de société. Ce nouveau passe-temps, principalement réservé aux femmes de classe moyenne, encourage la population de fabriquer leur propre poupée. Ce passe-temps occupait leurs temps libres et leur apportait un certain revenu. Selon la presse de l’époque, leurs poupées étaient qualifiées d’amateur. Plusieurs y voyaient une menace envers l’industrie de la poupée, une industrie strictement réservée aux hommes, principalement sculpteurs.*

La suite bientôt…

Dolls created by artists

DSC05307

Dolls, Leonie & Linni, created by Jutta Kissling

What is a doll artist?

The Doll artist is a manufacturer of small creatures, whether they are figurative or not.  The artist must use his imagination, dreams, creativity and knowledge to develop the doll of his/her wishes using precise and even complex techniques. Manufacturing must be done step-by-step using one or more raw materials: wood, block air-drying, fabric, resin, porcelain, polymer clay, etc.

According to Virginie Ropars, a French doll art artist, the doll made by an artist is not a toy and is not intended for children. It is rather a mode of expression, an art in it self such as painting or sculpting. Which means, that the art of doll making is purely decorative and can become a collector’s item.

Then, by its structure and the preciousness of the materials used, such as precious metals, expensive fabrics, fur, human hair, …She is often unique or produced in a very limited series and must be entirely made from A to Z by the artist.

Manufacturing techniques are the most important parts. To make an artist’s doll, the development of ideas and creativity are not sufficient and represents only 20% of the work. These manufacturing techniques, on their own, represent 80% of the work.

Original Doll artisan

Artisan Creator

Who uses an idea and turns it into a three-dimensional doll by using raw materials to sculpt or modify a new doll.

The idea

The starting point for the creation of a doll. The idea may be inspired by a story, an illustration or a personal experience of the artist.  The idea may be a concept that the artist or manufacturer was ordered to make a specific piece.

The original or the first doll

The first doll is an object made by an artist who uses a quantity of clay, a piece of wood, a length of fabric or other raw materials and arranges everything to make a doll conceived from an idea or concept. The work done by the artist’s hands and though of comes to life thanks to the approach and technical process applied by the artist. The fact that this three-dimensional practice had never been seen or applied before, highlights the creation of an original doll.

OOAK (one of a kind)

When an original Doll or the first doll is sculpted, assembled, costumed and finished by the artist and that it will never be repeated, it is called OOAK. This type of doll is fully created, directed, and produced by the artist.

To be continued…

Photo #1Henry VIII by Dorothy Heizer
Photo #2-Dolls, Leonie & Linni, created by Jutta Kissling
Photo #3-Young Queen Victoria by Kathy Radmond
Photo #4-Ysah by Lorna Miller
*All pictures are from The Doll by Contemporary Artists by Krystyna Poray Goddu & Wendy Lavitt

Qu’est-ce qu’une poupée d’artiste :

L’artiste en poupée est un fabricant de petites créatures, qu’elles soient figuratives ou non.  Ce dernier doit faire appel à son imagination, ses rêves, sa créativité et ses connaissances pour développer la poupée qu’il souhaite mettre sur pied l’aide de techniques précises et même complexes. La fabrication doit se faire par étape à l’aide d’une ou plusieurs matières premières : bois, pâte séchant à l’air, tissu, résine, porcelaine, pâte de polymère, etc.

Selon Virginie Ropars, artiste française en poupée d’art, la poupée d’artiste n’est pas un jouet et n’est surtout pas destinée aux enfants. Elle est plutôt un mode d’expression, un art à part entière, tel que la peinture ou la sculpture. Donc, elle est principalement décorative et peut devenir un objet de collection.

En suite, par sa structure et la préciosité des matériaux utilisés : Métaux précieux, tissus dispendieux, fourrures, cheveux humains, etc. Elle est souvent une pièce unique ou elle est produite dans une très petite série et doit être entièrement réalisée de A à Z par l’artiste.

Les techniques de fabrication sont les parties les plus importantes. Pour fabriquer une poupée d’artiste, l’élaboration d’idées et la créativité ne sont pas suffisantes et ne représentes que 20% du travail. Ce sont les techniques de fabrication, à elles seules, qui représentes 80% de l’ouvrage.

Artisans de poupées originales

Artisan-Créateur

Celui ou celle qui utilise une idée et la transforme en une poupée de trois dimensions en employant avec ses mains des matériaux brutes pour sculpter ou modifier une nouvelle poupée.

L’idée

Le point de départ de la création d’une poupée. L’idée peut être inspirée d’une histoire, d’une illustration ou d’une expérience personnelle de l’artiste.  L’idée peut être un concept que l’artiste ou le manufacturier est commandé à réaliser une pièce spécifique.

L’original ou la première poupée

La première poupée est un objet fait par un artiste qui utilise une quantité de pâte, une pièce de bois, une longueur de tissu ou d’autres matériaux bruts et arrange le tout pour réaliser une poupée conçue à partir d’une idée ou d’un concept. Le travail qui est réalisé par les mains et la tête de l’artiste, prend vie grâce à l’approche face au processus des techniques qu’applique se dernier. Le fait que cette pratique en trois dimensions, n’est jamais été vue ou appliquée auparavant, met en évidence la création d’une poupée originale.

OOAK (poupée unique)

Lorsque une poupée originale ou la première poupée est sculptée, assemblée, costumée et terminée par l’artiste et qu’elle ne sera jamais reproduite, elle est nommée OOAK. Ce type de poupée est entièrement créé, réalisée et produite par l’artiste.

La suite dans quelques jours…