Black dolls in America

When it comes to black dolls in America, the story is quite comfortless. Back in the old days, Black dolls have often caricatured and misrepresented Black people through history, reflecting the attitudes and cultural stereotypes of their times. This has led to children from black and other minority backgrounds not seeing themselves reflected in a positive way through their toys. It took American entrepreneur Richard Henry Boyd to create the National Negro Doll Company in 1911 “after he tried to purchase dolls for his children but could find none that were not gross caricatures of African Americans.”

American companies began including Black dolls in their doll lines in the early 1900s. Between 1910 and 1930, Horsman, Vogue, and Madame Alexander included Black dolls in their doll lines. Gradually, other American companies followed suit.

Ad for the Negro Doll Company, Nashville, Tennessee, 1908

In 1947, the first African American woman cartoonist Jackie Ormes created the Patty-Jo doll, which was based on Patty-Jo ‘n Ginger, the cartoon panel she penned for newspapers at the time. The doll was a realistic Black doll, breaking the mammy doll stereotype.

African American entrepreneur, Beatrice Wright Brewington, founded B. Wright’s Toy Company, Inc. and mass-produced Black dolls with ethnically-correct features. She also educates and instructing girls in the art of making dolls in 1955.

During the 1960s and in the aftermath of the Watts Riots in Los Angeles, California, Shindana Toys, a Division of Operation Bootstrap, Inc., is credited as the first major doll company to mass-produce ethnically correct Black dolls in the United States.

Hettie & Melisa by doll artist Sandra Bishop 2008

Other popular collectible Black dolls include manufactured play dolls past and current, manufactured dolls designed for collectors by companies such as Madame Alexander and Tonner Doll, artist dolls, one-of-a-kind dolls, portrait dolls and those representing historical figures, reborn dolls, and paper dollsAmerican Girl Company has also released Black dolls portraying girls of color from various points in American history such as Addy Walker and civil rights-era Melody Ellison, as well as those from the present day.

Mattel Toys came late in the game to create their first Black dolls, Francie and Christie, in 1967 and 1969 respectively for their popular Barbie line. This caused controversy at the time they were released.

Quand il s’agit de poupées noires en Amérique, l’histoire est assez confortable. Autrefois, les poupées noires ont souvent été caricaturé et déformé les Noirs à travers l’histoire, reflétant les attitudes et les stéréotypes culturels de leur époque. Cela a conduit les enfants noirs et d’autres minorités à ne pas se voir reflétés de manière positive dans leurs jouets. Il a fallu l’entrepreneur américain Richard Henry Boyd pour créer la compagnie National Negro Doll en 1911 « après avoir essayé d’acheter des poupées pour ses enfants, mais n’en trouvait aucune qui ne soit pas une caricature grossière des Afro-Américains ».

Les entreprises américaines ont commencé à inclure des poupées noires dans leurs lignes de poupées au début des années 1900. Entre 1910 et 1930, Horsman, Vogue et Madame Alexander ont inclus des poupées noires dans leurs lignes de poupées. Peu à peu, d’autres entreprises américaines ont emboîté le pas.

En 1947, la première dessinatrice afro-américaine Jackie Ormes a créé la poupée Patty-Jo, qui était basée sur Patty-Jo ‘n Ginger, le panneau de dessin animé qu’elle a écrit pour les journaux de l’époque. La poupée était une poupée noire réaliste, brisant le stéréotype de la poupée mammy.

L’entrepreneure afro-américaine, Beatrice Wright Brewington, a fondé B. Wright’s Toy Company, Inc. et a produit en série des poupées noires aux caractéristiques ethniquement correctes. Elle éduque et enseigne également aux fillettes l’art de fabriquer des poupées en 1955.

Au cours des années 1960 et à la suite des émeutes de Watts à Los Angeles, en Californie, Shindana Toys, une division de l’opération Bootstrap, Inc., est considérée comme la première grande entreprise de poupées à produire en masse des poupées noires ethniquement correctes aux États-Unis.

Parmi les autres poupées noires de collection populaires, citons les poupées de jeu fabriquées passées et actuelles, les poupées fabriquées conçues pour les collectionneurs par des sociétés telles que Madame Alexander et Tonner Doll, les poupées d’artiste, les poupées uniques en leur genre, les poupées de portrait et celles représentant des personnages historiques, les poupées renaissantes et les poupées en papier. La compagnie American Girl a également publié des poupées noires représentant des filles de couleur de divers points de l’histoire américaine tels qu’Addy Walker et Melody Ellison, de l’ère des droits civiques, ainsi que celles d’aujourd’hui.

Les jouets Mattel sont venus tard dans le jeu pour créer leurs premières poupées noires, Francie et Christie, en 1967 et 1969 respectivement pour leur populaire ligne Barbie. Cela a provoqué une controverse au moment de leur distribution.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.