What about Barbie?

Good evening to you all! I hope you have enjoyed my posts on the history of dolls. I liked reading about the universe of dolls, which allowed me to better position myself as a doll artist. At the end of this post, you will find some references at the end of the page for those who are interested. However, I believe that many of you might be a little disappointed, in the fact, that I did not talk enough about the famous Barbie doll. In fact, I had no intention of talking about her in my posts. I wanted to give more space to talented independent artists and innovative companies of the present, but also of the past and to generally explain the history of dolls. On the other hand, it would be shameful not to admit that the history of Barbie’s in terms of numbers are impressive and it is on this note that I will talk about her.

The little story of Barbie

Whether we like to admit it or not, Barbie was born from a copy of the German doll, Bild Lilli. This doll was created in the early 1950s and was presented at a fair in Munich. After the departure of their associate, Mr. Mattson, the Handler couple, Elliot “the creative” and Ruth “the commercial”, quickly impose Mattel as the #1 toymaker leader in the United States, but also abroad.

At that time, Ruth toured Europe looking for ideas and contracts. It is said that on a trip to Germany that she discovered in 1955 a very popular cartoon character: Lilli. This Lilli was designed initially as a character by the German daily Bild Zeitung and became a doll for adults. It is said that when she saw her daughter playing with cardboard figurines which she dressed, that Ruth Handler had the idea of creating a three-dimensional doll in which girls could projected themselves: a doll with real clothing and accessories. Her fine and slender silhouette was developed by the famous designer Jack Ryan.

Barbie in numbers

-According to the Chicago Tribune, it is estimated that there are in the United States more than 100,000 serious Barbie doll collectors.

-45% of them annually spend $ 1000 for their dolls

-85% are women in their 40s.

-Each collector has on average 20 Barbie dolls.

-¾ of them see it, as an excellent source of investment, especially when it comes to vintage dolls for the period (1959-1970).

-Mattel has said to have sold 650 million dolls worldwide since 1959

Haute Doll Magazine
Doll Magazine
Antique Doll Magazine
Doll Collector Magazine
The Complete Unauthorized Guide to Vintage Barbie Dolls® & Fashions
Madame Alexander Collector’s Dolls Price Guide #34
Madame Alexander Dolls: An American Legend

Bonsoir à tous! J’espère que vous avez appréciez mes posts sur l’histoire de la poupée. J’ai bien aimé mes lectures sur l’univers de la poupée, ce qui m’a permis de mieux me positionner en tant qu’artiste en poupée. À la fin de ce post, certaines références se retrouveront en bas de page pour ceux et celles que cela intéresse. Toutefois, je crois que plusieurs d’entre vous sont peut-être un peu déçu, au fait que je n’ai pas suffisamment parlé de la célèbre poupée Barbie. En effet, je n’avais pas l’intention de parler d’elle dans mes posts. Je voulais donner plus de place aux talentueux artistes indépendants et aux compagnies innovatrices du présent, mais aussi du passé et d’expliquer de façon générale l’histoire de la poupée. Par contre, il serait honteux de ne pas admettre que l’histoire de Barbie, en matière de chiffre est impressionnante et c’est sur cette note que je parlerai d’elle.

Petite histoire de Barbie

Qu’on veuille se l’admettre ou non, Barbie est née d’une copie de la poupée allemande, Bild Lilli. Cette poupée a été créée au début des années 1950 et présentée à une foire de Munich.  C’est après le départ de leur associé, M. Mattson que le couple Handler, Elliot le créatif et Ruth la commerciale, impose rapidement Mattel comme fabricant de jouets réputé aux États-Unis, mais aussi à l’étranger.

À cette époque, Ruth parcourt l’Europe à la recherche d’idées et de contrats. On raconte que c’est lors d’un voyage en Allemagne qu’elle découvre en 1955 un personnage de bande dessinée très populaire : Lilli. Cette Lilli est conçue au départ comme un personnage par le quotidien allemand Bild Zeitung et devint une poupée pour adultes. C’est en voyant jouer sa fille avec des figurines de carton qu’elle habillait que Ruth Handler aurait eu l’idée de créer une poupée en trois dimensions dans laquelle la petite fille pourrait se projeter : une poupée mannequin avec de vrais vêtements et accessoires. Sa silhouette fine et élancée a été élaboré par le célèbre concepteur Jack Ryan.

Barbie en chiffre

Selon le Chicago Tribune[1], on estime qu’il existe aux États-Unis plus de 100 000 collectionneurs sérieux en poupée Barbie.

  • 45% d’entre eux dépensent annuellement 1000$ pour leurs poupées
  • 85% sont des femmes dans la quarantaine.
  • Chaque collectionneur possède en moyenne 20 poupées Barbie.
  • Le ¾ d’entre eux y voient, une excellente source d’investissement, surtout lorsque il s’agit de poupées vintages et d’époque (1959 à 1970).
  • Mattel déclare avoir vendu 650 millions de poupées dans le monde depuis 1959

[1] Chicago Tribune du 14 juillet 2008.

Haute Doll Magazine
Doll Magazine
Antique Doll Magazine
Doll Collector Magazine
The Complete Unauthorized Guide to Vintage Barbie Dolls® & Fashions
Madame Alexander Collector’s Dolls Price Guide #34
Madame Alexander Dolls: An American Legend

Dolls through the ages: part 3

DSC05225

Madame Alexander fashion Mystery dolls 1951 / Poupées modes mystères  de Madame Alexander 1951

Good morning! Here is the third and final part of dolls through the ages.

For centuries, rags dolls were made by mothers for their children. These dolls were made with any fabric (linen or cotton). Available for trade, rag dolls were introduced in the 1850s by English and American manufacturers. Although they were not as sophisticated as dolls created with more noble materials, these dolls were beloved toys for children.

DSC05245

Children rag doll 1920’s / Poupée en tissu années 20

Manufacturing of dolls has become an industry in the United States after the civil war in the 1860s. Doll production was concentrated in New England, with dolls made of various materials such as leather, rubber, paper maché and cloth. Celluloid was developed in New Jersey at the end of the 1860s and was used to manufacture dolls until the middle of the 1950s. The Germans, the French, the Americans and the Japanese directed and administered factories cheaply to produce dolls made out of celluloid in large quantities. However, celluloid fell out of favor because of its extreme flammability and propensity to fade in bright light.

DSC05254

Celluloid doll 1930’s / Poupée cellulose années 30

After the second world war, dolls manufacturers experimented with plastic. Hard plastic dolls were manufactured in the 1940s. They resembled composition dolls, but were much more durable. Other materials used during the 1950s and 1960s was rubber (foam rubber and vinyl).  Vinyl allowed manufacturers to make doll heads with hair on them, rather than wigs or implanted hair. Nowadays, although the majority of dolls are produced in large series (mass production), many manufacturers employ traditional materials from the past to make doll collections.

This slideshow requires JavaScript.


Bon matin! Voici la troisième et dernière partie de l’histoire de la poupée à travers les âges.

Depuis des siècles, les poupées de chiffons ont été réalisé par les mères pour leurs enfants. Ces poupées de chiffon étaient fabriquées dans n’importe quels tissus (lin ou coton). Les poupées de chiffon disponibles pour le commerce ont été introduites dans les années 1850 par des fabricants anglais et américains. Bien qu’elles n’étaient pas aussi sophistiquées que les poupées créées dans des matières plus nobles, ces poupées de chiffon étaient bien aimées comme premier jouet pour enfant.

La fabrication de poupées est devenue une industrie aux États-Unis après la guerre de sécession dans les années 1860. La production de poupée était concentrée en Nouvelle Angleterre, avec des poupées réalisées dans divers matériaux comme le cuir, le caoutchouc, le papier mâché et le chiffon. Le Celluloïd a été développé dans le New Jersey à la fin des années 1860 et servait à la fabrication de poupées jusque au milieu des années 1950. L’Allemagne, la France, les États-Unis et le Japon dirigeaient et administraient des usines à moindre coût afin de produire ces poupées celluloïds en grandes quantités. Toutefois, le celluloïd est tombé en disgrâce dû à son extrême inflammabilité et sa propension à s’estomper en pleine lumière.

Après la seconde guerre mondiale, des fabricants de poupées expérimentèrent avec des matières plastiques. Les poupées de plastique dure ont été fabriquées dans les années 1940. Elles ressemblaient à des poupées de composition, mais elles étaient plus durables. Les autres matériaux utilisés dans les années 1950-60 étaient le caoutchouc (mousse et le vinyle). Le vinyle permettait aux fabricants de réaliser des cheveux moulés sur la tête, plutôt que des perruques ou l’implantation de cheveux. De nos jours, bien que la majorité des poupées sont produites en grande séries (la production de masse), nombreux sont les fabricants qui emploient les matériaux traditionnels du passé pour réaliser des poupées de collection.