Exploring polymer clay & first dolls

It all started with a personal challenge in 2012. I was already collecting at the time, in 2008, several dolls from different companies, including Ellowyne Wilde and Gene Marshall. The idea of making fashion clothes for them came naturally. Unfortunately, many of these dolls have been sculpted, modified or simply stopped productions. This situation forced me to question my future with the manufacture of doll clothes. Then, one morning in December 2011, the idea of making my very first doll out of polymer clay came to me, in the last two years earlier, I had already made a fabric doll for a contest. Especially since many doll artists made their first dolls in polymer paste. Which made me confident.

I wanted to make a doll that respected my aesthetics: the child woman with an angelic face, full of mystery and especially with an ambiguous ethnicity. My first polymer paste doll would be my birthday present for the year 2012. With the help of sculpture books, my first heads were made of children’s plasticine. I made one a day for a month, then came the realization of busts and torsos. One per week also for about six weeks. This was followed by the creation of the legs, then the delicate manufacture of the hands and feet which was a major challenge.

The other challenge I had to face was working with the different brands of polymer paste (Cernit, Prosculpt, Fimo, Super Sculpey, Kato, etc.). Each of these pastas has its own attributes and challenges and must be worked differently. For my first doll, I chose the least fragile paste and the oily one: Fimo Classique. Working on this material was quite a challenge for my hands that I no longer felt at the end. But I got there thanks to the many videos, DVDs, and artists’ books I had bought at the time.

In short, six months have passed and my very first doll, Clara was born in June 2012. I was very emotional. Despite her imperfections, she remains very special to me, since thanks to her, three other dolls are born in 2012: Danielle, Ally and Nezha. Each was made in different brands of polymer pastes, since in my early days my goal was to test each of the brands available on the market.

Tout a commencé par un défi personnel en 2012. Je collectionnais déjà à l’époque, soit en 2008, plusieurs poupées de différentes compagnies, dont Ellowyne Wilde et Gene Marshall. L’idée de réaliser des vêtements de mode pour elles, s’était faite naturellement. Malheureusement, plusieurs de ces poupées ont été resculptés, modifiés ou tout simplement les productions arrêtées. Cette situation m’a obligé à me questionner sur mon avenir avec la fabrication de vêtements de poupées. Puis, un matin au décembre 2011, l’idée de réaliser ma toute première poupée en pâte de polymère m’est venue, puisque deux ans plus tôt, j’avais déjà réalisé une poupée en tissu pour un concours. D’autant plus que nombreux artistes de poupées réalisaient leurs premières poupées dans de la pâte de polymère. Ce qui m’a rendu confiante.

Je voulais réaliser une poupée qui respectait mon esthétisme : la femme enfant au visage angélique, plein de mystère et surtout avec une ethnicité ambigüe. Ma première poupée en pâte de polymère serait mon cadeau d’anniversaire pour l’année 2012. Avec l’aide de livres de sculptures, mes premières têtes étaient fabriquées dans de la plasticine pour enfant. J’en réalisais une par jour pendant un mois, puis sont venu la réalisation des bustes et des torses. Un par semaine également pendant six semaines environ. S’en est suivi la création des jambes, puis la fabrication délicate des mains et des pieds qui fut un défi de taille.

L’autre défi que j’ai dû faire face est de travailler avec les différentes marques de pâte de polymère (Cernit, Prosculpt, Fimo, Super Sculpey, Kato, etc.). Chacune de ces pâtes possèdent leurs propres attributs et défis et se doivent être travaillé différemment. Pour ma première poupée, j’avais choisi la pâte la moins fragile et l’huileuse : Fimo Classique. Travailler cette matière fut tout un défi pour mes mains que je ne sentais plus à la fin. Mais j’y suis arrivée grâce aux nombreuses vidéos, DVD, et livres d’artistes que je m’étais procurée à l’époque. Bref, six mois se sont écoulés et ma toute première poupée, Clara voit le jour au mois de juin 2012. J’en fût très émotive. Malgré ses imperfections, elle reste à mes yeux très spéciale, puisque grâce à elle, trois autres poupées voient le jour en 2012 : Danielle, Ally et Nezha. Chacune fut réalisées dans différentes marques de pâtes de polymère, puisqu’à mes débuts mon but était de tester chacune des marques disponibles sur le marché.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.